L’exploitation du charbon à Hornu

Imprimer cet article

Trois sociétés exploitaient les charbonnages d’Hornu.

La société du grand-Hornu dont le dernier puit a été fermé le 30 octobre 1953

Henri Degorge né en 1774 à Orsinval (Nord) a été le fondateur du Grand-Hornu. A l’origine, marchand de charbon, il passa avec Charles Godonnesche, qui exploitait la concession du Grand-Hornu, un contrat d’achat du charbon avant de devenir en 1811 directeur de l’exploitation. Afin de fidéliser la main d’oeuvre, il fit ériger, selon les plans de l’architecte tournaisien Bruno Renard, un ensemble comprenant 425 maisons, un théâtre, un hôpital, une bibliothèque, une école et une somptueuse demeure, terminée en 1835. Il ne l’habitat jamais puisqu’il décéda le 28 août 1832, victime du choléra.

La société d’Hornu-Wasmes qui exploitait

  • les puits des Vanneux,le n°6 à Wasmes,
  • le puits n°4 à Hornu, profondeur 970m, fermé le 28 septembre 1953 dont la cité ouvrière a subsisté. Elle est présentement dénommée “Domaine Van Gogh”
  • les puits 7 et 8, profondeur 1095m, fermés le 27 décembre 1958 dont l’imposant terril a été traité de 1983 à 1991 par Ryan Europe pour récupérer les schistes carbonifères expédiés par chemin de fer depuis la gare de Warquignies vers la centrale de Ruien.

La société des charbonnages belges qui exploitait

le puits du Sac de l’Escouffiaux, à la rue du Tour, fermé le 13 juillet 1955.