Ghlin

Ghlin est une commune du Grand-Mons. D’une superficie de 2146 hectares elle compte environ 8400 habitants

Etymologie: Ghlin semble dériver du terme celtique Glyn ou Gwlin qui s’est maintenu en Ecosse et Irlande, et qui désigne une hauteur ou une vallée boisée. Peu nombreuses sont les personnes qui connaissent le surnom donné aux Ghlinois. On les appelle aussi “Les Coupeux d’Artoilles”. L’origine de ce surnom n’est en fait pas si lointaine. Tout commença lorsque deux voisins se disputaient sans arrêt. Un jour, l’un d’eux était en train de travailler dans le jardin et une dispute éclata. Il prit sa pelle et donna un coup de celle-ci sur le pied de l’infortuné. Celui-ci perdit un orteil (ou “artoille” en patois). Depuis ce jour, les Ghlinois se font appeler “les Coupeux d’artoilles”.

Le village de Ghlin a été habité dès l’époque préhistorique.

Le sous-sol produisit du grès, notamment pour la fabrication de pavés, du calcaire crayeux et du charbon jusqu’en 1921.

L’industrie était autrefois présente avec une verrerie, des brasseries, des moulins, une bonneterie et une imprimerie de cartes postales illustrées.

Au XIXème siècle, les montois fortunés construisirent à Ghlin leur seconde résidence appelée bien souvent Château, dont le Château de Milfort qui était la propriété de Pierre-Félix Maure, Comte de Vinchant de Milfort. Le domaine connu plusieurs propriétaires successifs avant de devenir un hôtel-restaurant. Il est actuellement à l’abandon.

Depuis le milieu du XXème siècle le parc industriel  Ghlin – Baudour occupe une partie du territoire. L’église Saint-Martin est un édifice néogothique qui date de 1870, construit en pierre et en brique.

Ghlin – La place, l’église et le kiosque
Ghlin – Ma maison du peuple
Ghlin – L’imprimerie de cartes postales illustrées